Saint Joseph Remouchamps, une école maternelle et primaire pas comme les autres

Echange Remouchamps-Poelkapelle - 1ère partie

Cette année, les élèves de 5e année vivent un échange avec la classe de 6e primaire de l'école "De Ooievaar", à Poelkapelle.

Jusqu'ici, quelques contacts avaient été établis par les deux classes, notamment par l'envoi d'une vidéo pour se présenter mais également pour apporter des messages de paix suite aux commémorations de l'Armistice du 11 novembre (il faut dire que, située aux alentours de Ypres, la ville de Poelkapelle a un passé fortement marqué par la première guerre mondiale particulièrement).

Ces lundi 22 et mardi 23 mai, cet échange a pris une autre tournure, puisque les élèves de Poelkapelle, leurs deux enseignantes et leur directeur sont venus passer deux journées à Remouchamps.

Nous avons accueilli nos invités à la gare d'Aywaille le lundi matin. Nous nous sommes mis en route vers la plaine de jeux, où les premiers rapprochements se sont déjà faits. Très vite, nous avons formé des équipes bilingues, pour une marche vers l'école, parsemée d'épreuves et de moments particuliers. Une de nos missions était de poser des questions à un néerlandophone, qui nous psoait les mêmes questions, pour apprendre à se connaitre. Mais la difficulté était que nous devions nous exprimer chacun dans l'autre langue (heureusement, nous avions les phrases sous les yeux et nous nous aidions mutuellement). D'autres jeux nous attendaient : un jenga, la "conduite" d'une voiture, de l'adresse, du mime, un puzzle en deux langues, et beaucoup de discussions "comme nous pouvions" (il faut dire que la langue était pour nous un vrai obstacle : seuls trois élèves de notre grande classe ont choisi d'étudier le néerlandais cette année. Ce n'est pas grave : notre imagination pour trouver des moyens de se comprendre a fait des merveilles).

A l'école, un gouter a réuni toutes les équipes. Puis, nous avons été testés sur notre connaissance de notre partenaire du premier jeu. Un temps libre a vu quelques élèves jouer au foot, d'autres simplement se reposer de la longue et chaude journée, d'autres encore organiser d'autres jeux. Le souper, préparé par quelques enseignantes de l'école, nous a bien rassasiés.

Le lendemain, nous avons retrouvé nos nouveaux amis à l'école. Nous avons commencé la journée par une visite des grottes de Remouchamps. Cette impressionnante descente dans les entrailles de notre village, commentée en deux langues, a ravi tout le monde.

Ensuite, certains ont imité Philippe Gilbert en se lançant à vélo pour une ascension de la Redoute. D'autres ont fait des épreuves d'observation dans le village.

Le diner à Saint-Raph ("met appelmoes ?", comme ont fini par très bien le dire les dames de la cuisine) a été suivi d'un temps libre, de nouveau bien utilisé.

Puis, il a déjà fallu nous dire au revoir : les élèves de Poelkapelle ont été reconduits à la gare, pendant que nous reprenions le chemin de l'école.

Vivement dans une semaine ... que nous les retrouvions le temps de deux journées passées chez eux !

 

Merci à toutes ces personnes qui nous ont aidés : madame Maghe (notre ancienne professeure de langues), monsieur Louis, madame Vansighen, monsieur Germain, monsieur Colinet et d'autres profs de Saint-Raph, les dames de la cuisine de Saint-Raph, madame Deliège, madame Fekenne, madame Taton, madame Burette, madame Compère, les parents qui ont fait des trajets pour conduire tout ce petit monde ... et les personnes que nous oublions peut-être mais qui ont été précieuses !

Les jeunes sont la partie la plus délicate et la plus précieuse de la société (Don Bosco)